Ushuaia : Côté mer

Fin du suspens, on allait à Ushuaia aussi pour ça et on remercie les collegues pour leurs enveloppes qui nous ont permis d’aller voir les pingouins, de se ballader avec eux sur la plage.

Pour notre premier jour côté mer, nous prenons une petite navette direction Puerto Haberton dans laquelle notre guide nous abreuve d’informations en anglais et en espagnol sur la faune, la flore des environs et le déroulement de la journée qui va suivre. Nous embarquerons ensuite dans le bateau qui nous amènera sur l’isla Martillo, l’île aux pingouins !!

Arrivés sur l’ile, ils sont là, surement moins nombreux qu’à la haute saison mais largement suffisamment par rapport à ce que l’on espérait. Ils attendent d’avoir renouvellé leur plumage pour repartir au nord, là où il fait un peu plus chaud. Notre petit groupe d’une dizaine de personne s’approche un peu, ils ne sont pas très farouches et nous pouvons les observer à 2-3 mètres. Si nous approchons trop le pingouin incline la tête dans un sens puis dans l’autre, c’est le signal qu’il est temps de reculer. Il y a deux espèces sur l’ile, les Gentoo et les manchots de Magellan. Les premiers logent sur le haut de la plage, ils sont noir et blanc (normal pour un pingouin) mais ont le bec orange tandis que les seconds ne sont que noir et blanc et colonisent le bas de la plage. Chacun dans son coin !

On fait le tour de la plage pour prendre l’escalier qui nous mènera à leur nid. Les pingouins creusent des trous qu’ils amenagent pour y pondre leurs oeufs. L’année prochaine, ils reutiliseront exactement le même quand ils seront revenus du nord. Ce sont également des animaux fidèles puisqu’une fois formé, le couple ne se séparera plus.

De retour a Puerto Haberton, nous visitons rapidement le musee Acatushun. C’est un petit musée spécialisé dans les ossements de la faune marine : dauphins, baleines, pingouins, phoques… Les explications sont très intéressantes. Avez vous déjà vu une dent de phoque? C’est surprenant !

Grâce à la CGT, nous avons donc bénéficié d’une journée supplémentaire que nous avons pu mettre à profit en allant faire une croisière sur le canal de Beagle. Nous avons eu de la chance car le catamaran était peu rempli et essentiellement par des personnes âgées qui ont préféré profiter de la vue de l’intérieur et surtout au chaud. Ce faisant, nous avions les pontons presque que pour nous.

Le capitaine du bateau a été un as. Malgré la taille de l’embarcation, il l’a manoeuvré de main de maitre et nous avons pu admirer pour commencer une colonie de cormorans ayant élu domicile sur un des petits ilots au large de la ville.

Plus tard, nous nous sommes approché d’un autre ilot où cette fois paressaient une multitudes de Lobos del mar. Enfin, sauf les 3 mâles dominants qui veillaient chacun sur leur cheptel de femelles, releguant les autres mâles aux extrémités de l’ilot.

Enfin, nous nous sommes rendus au phare des eclaireurs, synonyme de demi-tour et de retour au port. Cette ballade non prévue au programme s’est avérée très intéressante et nous étions ravis à notre retour au port.

Le lendemain, nous partons finalement d’Ushuaia en direction de Puerto Natales pour préparer notre trek de 5 jours aux Torres del Paine.

Laisser un commentaire