Le Perito Moreno: retour à l’âge de glace ! 

Remis de nos émotions post trek, et après une journée de repos bien méritée (#bière, burger et retour à une nourriture normale!), nous voilà parti direction El calafate, petite ville dynamique et clairement plus touristique que ces consoeurs, servant principalement de hub pour les départs pour le fameux glacier du Perito Moreno, à 70km de là.

Une nouvelle fois, il faut s’acquitter d’un billet auprès d’une compagnie privée onéreuse et d’un billet pour le parc national Los Glaciares (450 ARS aller retour, durée 1h30 + 500 ARS) où se trouve ce glacier mais également beaucoup d’autres,  moins accessibles.

Ce glacier à la particularité de n’être ni en recul ni en expansion, et ce durant les dernières décénies. Sa pointe vient continuellement s’écraser sur une avancée rocheuse ce qui génère des ruptures assez impressionnantes assorties de bruits sourds lorsque les blocs de glace s’écrase dans le lac qui entoure ce mastodonte de part et d’autre.

 

Cette pointe rocheuse est celle sur laquelle de nombreuses plateformes ont été construites afin que l’on puisse cheminer sur environ 5kms, avec bons nombre de points de vue,  parfois en surplomb, parfois proche de sa base et d’autres plus en retrait afin d’admirer le magnifique lac bleu, quelque peu laiteux, qui l’entoure.

Le glacier s’étend sur 5km de largueur et sa hauteur oscille entre 50 et 80 mètres. Ce qui nous paraissait donc être une boule de neige qui se noie, est en réalité probablement un gros bonhomme de neige qui se détache et se disloque sous la force de l’impact.

Un endroit vraiment impressionnant.  Heureusement le soleil était encore avec nous (la Patagonie en hiver, trop easy!), ce qui reflètait d’autant plus le bleu transparent de certains pans du mur. Encore une fabuleuse découverte 🙂

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Juguet Dominique dit :

    Haou !

  2. C’est hyper impressionnant! Vous avez croisé Scrat?!

Laisser un commentaire