San Pedro de Atacama: Geysers et Laguna escondida

Voici deux demi journées d’excursions « aquatiques » que l’on a pu faire autour de San Pedro:

Geyser del Tatio:

Afin d’aller admirer les geysers del Tatio de plus près, le lever est matinal: Pick up à 5h pour une heure de route et une arrivée à plus de 4000 mètres d’altitude, attention, temps glacial en prévision ! Finalement nous n’aurons pas les -15 de prévu mais un petit -3, easy. Le champ de geysers est le troisième plus grand au monde mais nous n’en visitons qu’une infime partie. Il est le plus actif le matin.

Le plus haut envoit des jets à 6/8 mètres de haut, rien à voir avec Yellowstone donc. Mais pour une première fois, c’est déjà impressionnant. D’autant plus que l’on marche directement sur le champ de geysers, ceux ci étant simplement délimité par des roches. Malheureusement, cela abîme le sol et les couleurs caractéristiques qui se développent autour des geysers grâce à la présence de bactéries ultra résistantes ne sont que peu présentes.

Il y a différents type de geysers: en continu, par intermittence et ceux qui ne font pas de jets mais ressemblent plutôt à des marmites bouillonnantes. Ils se crééent car l’eau en profondeur rencontre de la lave, ce qui la met sous pression provoquant sa remontée.

Deuxième stop un peu plus loin, où se trouve la piscine thermale aux alentours de 35 degrés. Il se met à neiger, mais qu’à cela ne tienne, on va faire un plouf. On bat bien évidemment le record de rapidité pour se rhabiller et il est l’heure de rentrer sur San Pedro.

Sur la route, de très beaux paysages, comme toujours dans cette région, on traverse des canyons recouverts de cactus, et là, un petit village, Machuca, sert de halte aux touristes. On en profite pour faire des selfie lamas :)!

 

Laguna Escondida :

En fait, ce n’est pas une mais sept lagunes qui se suivent en plein milieu du désert. Nous longeons la vallée de la lune pendant bien 2 heures de route pour les atteindre, on est au milieu de nul part et sortent soudainement de terre ces lagunes ultra salées. Leur création est due au ruissellement sousterraines des eaux de pluie/glacier sur les vallées environnantes dont les roches ont une fortes teneurs en sel jusqu’à finalement ressortir de terre pour créer des bassins plus ou moins profond mais tous avec une teneur en sel 7 fois supérieure à l’eau de mer.

Deux lagunes sont autorisées à la baignade pour une expérience incroyable et déroutante d’arriver à flotter sans aucun effort! Il était même dur d’arriver à se mettre debout. En revanche, ce que les images des prospectus ne racontent pas, c’est que comme tous les jours dans le désert à cette époque, le soleil est fort mais le vent glacial et impossible de quitter les doudounes. Imaginez donc la température de l’eau… Tant pis après 10min d’hésitation il faut y aller, on ne reviendra pas de si tôt!

Et au fait: oui oui le sel c’est bien corrosif, et évidemment la douche est à 30min de marche, on vous passe les sensations de brûlure sur le chemin du retour 🙂

Laisser un commentaire